Skip to contentSkip to navigation

VDRL (RPR)

Le test VDRL (RPR) est un test permettant de détecter la présence de la syphilis. Le test est indiqué chez les individus avec symptômes ou risque d’être exposés à la syphilis ou une autre ITSS. La syphilis est une maladie à déclaration obligatoire.

Le test VDRL est un test qui détecte un constituant associé à la présence de la bactérie causant la syphilis (tréponème pâle). Chez un individu non-diagnostiqué, un test VDRL positif doit être obligatoirement confirmé au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) par une technique qui détecte la bactérie elle-même. Le délai minimal pour que la syphilis puisse être détectée est d’environ dix jours. La période fenêtre (période pendant laquelle la détection est possible) se termine douze semaines après l’exposition.

Un résultat négatif au test VDRL indique l’absence de la maladie ou une syphilis en période d’incubation. En cas de suspicion, il faut reprendre le test trois mois après le contact présumé. Un test VDRL positif confirmé par le LSPQ indique qu’il y a syphilis qui devra être caractérisée selon la présentation clinique (infectieuse primaire ou secondaire, latente, etc.). Si un test VDRL positif n’est pas confirmé par le LSPQ, il y a absence d’infection à moins qu’elle ne soit en phase d’incubation. Un nouveau test est indiqué deux à quatre semaines après le premier.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C