Skip to contentSkip to navigation

VDRL (RPR)

Le test VDRL (RPR) est un test permettant de détecter la présence de la syphilis. Le test est indiqué chez les individus avec symptômes ou risque d’être exposés à la syphilis ou une autre ITSS. La syphilis est une maladie à déclaration obligatoire.

Le test VDRL est un test qui détecte un constituant associé à la présence de la bactérie causant la syphilis (tréponème pâle). Chez un individu non-diagnostiqué, un test VDRL positif doit être obligatoirement confirmé au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) par une technique qui détecte la bactérie elle-même. Le délai minimal pour que la syphilis puisse être détectée est d’environ dix jours. La période fenêtre (période pendant laquelle la détection est possible) se termine douze semaines après l’exposition.

Un résultat négatif au test VDRL indique l’absence de la maladie ou une syphilis en période d’incubation. En cas de suspicion, il faut reprendre le test trois mois après le contact présumé. Un test VDRL positif confirmé par le LSPQ indique qu’il y a syphilis qui devra être caractérisée selon la présentation clinique (infectieuse primaire ou secondaire, latente, etc.). Si un test VDRL positif n’est pas confirmé par le LSPQ, il y a absence d’infection à moins qu’elle ne soit en phase d’incubation. Un nouveau test est indiqué deux à quatre semaines après le premier.

Mot de la semaine

Gonorrhée (PCR) urine

La gonorrhée est une infection à déclaration obligatoire avec la bactérie Neisseria gonorrhoeae. C’est une ITSS (MTS) qui peut entraîner de sérieuses complications si elle n’est pas détectée et traitée. Chez l’homme, elle se manifeste souvent par une inflammation de l’urètre (urétrite) alors que chez la femme il peut y avoir une inflammation du col utérin (cervicite). Dans les deux sexes, l’infection des autres sites est généralement asymptomatique.

C