Skip to contentSkip to navigation

Érythrocytes (analyse d’urine de routine)

L’observation d’érythrocytes au microscope permet de confirmer que le résultat de « sang » apparaissant sur votre rapport est bien dû à la présence de globules rouges. Il est possible qu’un plus petit nombre de globules rouges soit observé comparativement à la bandelette réactive. Ceci peut être dû à une urine trop diluée (voir votre résultat de densité) ou à de mauvaises conditions de conservation. À l’inverse, on peut observer rarement quelques globules rouges même si la bandelette réactive était négative. Dans ce cas, c’est l’observation microscopique qui devra être retenue par le médecin.

Le sang est très souvent présent dans les sécrétions vaginales. Si votre analyse montre également la présence de cellules pavimenteuses, une contamination du spécimen est possiblement responsable d’une partie ou de la totalité du sang détecté.

En absence de contamination, la présence d’érythrocytes plus importante que 3 à 5 par champs à plus d’une reprise peut signaler une des nombreuses atteintes des reins et des canaux urinaires (infection, inflammation de la vessie [cystite], pierre au rein, tumeur ou cancer des voies urinaires, etc.).

Si votre rapport indique la présence de cylindres érythrocytaires, cela signifie que le sang provient du rein lui-même (glomérulonéphrite) plutôt que de l’uretère, de la vessie et de l’urètre.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C