Skip to contentSkip to navigation
Test direct à l’antiglobuline

Coombs direct

Le test de Coombs direct permet la détection d’anticorps à la surface du globule rouge capables de le détruire (hémolyse) et d’entraîner une anémie. Il existe plusieurs antigènes à la surface des globules rouges, dont ceux à la base des groupes sanguins (A, B) et du facteur Rh. Outre l’incompatibilité des groupes sanguins entre une mère et son bébé et les réactions post-transfusion de sang, plusieurs conditions peuvent entraîner la formation d’anticorps contre ces antigènes de surface comme des maladies auto-immunes, lymphomes, leucémies, infections et certains médicaments administrés par voie intraveineuse (pénicilline, céphalosporines, pipéracilline).

Un résultat positif au Coombs direct signifie que des anticorps sont attachés à la surface des globules rouges, mais n’indique ni le type d’anticorps présent, ni s’il peut entraîner des symptômes. L’histoire médicale du cas et l’examen clinique sont nécessaires pour indiquer la cause de la présence de ces anticorps (réaction de transfusion, maladie auto-immune, infection, incompatibilité rhésus mère-fœtus.) Un petit pourcentage de la population normale est positif pour le Coombs direct, mais ne souffre pas d’anémie hémolytique. Un test de Coombs direct négatif indique qu’il est peu probable que des anticorps soient attachés à la surface des globules rouges et que les signes et symptômes rapportés sont dus à une autre cause.

Mot de la semaine

Molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection cutanée causée par un virus appartenant à la famille des poxvirus.

C