Skip to contentSkip to navigation

Testostérone totale (LC/MS/MS)

Les dosages de testostérone sont surtout utilisés chez la femme dans des cas d’infertilité, d’absence de règles ou en présence de saignements utérins anormaux, ou encore lorsque l’on soupçonne un syndrome des ovaires polykystiques ou une autre cause de virilisation (apparition d’une voix rauque et d’hirsutisme [abondance de poils corporels]). La technique par spectrométrie de masse (LC-MS/MS) utilisée permet de mesurer avec plus d’exactitude les bas taux de testostérone retrouvés chez la femme. Selon la situation clinique, l’interprétation des taux de testostérone se fait en tenant compte, entre autres, des taux de LH, d’œstradiol, de SHBG et parfois de testostérone libre et biodisponible.

Un taux de testostérone élevé sont causés chez la femme par les tumeurs des ovaires et le syndrome des ovaires polykystiques ou par une tumeur ou un hyperfonctionnement des glandes surrénales. Parfois, ces hyperfonctionnements sont causés par des désordres de l’hypophyse ou de l’hypothalamus.

Une baisse cliniquement pertinente de testostérone chez la femme associée à une baisse de la libido peut résulter d’une ovariectomie bilatérale, d’une insuffisance des glandes surrénales ou d’un mauvais fonctionnement de l’hypophyse.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.