Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Anti-streptolysine O, anti-hémolysine streptococcique

ASO

L’antistreptolysine O (ASO) est le principal anticorps produit par l’organisme en réponse à une infection par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (Strepto A). Cette bactérie est responsable de nombreuses infections à la gorge et répond habituellement bien au traitement par antibiotique. Si une infection avec le Strepto A n’est pas diagnostiquée ou est mal traitée, la toxine produite par la bactérie (streptolysine O) peut entraîner des complications comme le rhumatisme articulaire aigu ou une glomérulonéphrite (atteinte des reins). Les ASO apparaissent une semaine à un mois après une infection à Strepto A et atteignent un pic environ 4 à 6 semaines après le début de la maladie puis diminuent, mais peuvent demeurer détectables pendant plusieurs mois après la guérison.

Un résultat négatif ou très faible, en particulier si répété 10-14 jours plus tard indique que la personne n’a probablement pas eu d’infection récente avec le Strepto A, mais il y a de rares exceptions. Si la concentration est élevée ou augmente, une infection récente à Strepto A est très probable. Le dosage sanguin des ASO ne permet pas de prédire si des complications se produiront, ni de prédire le type et la gravité de la maladie. Si des symptômes de fièvre rhumatismale ou de glomérulonéphrite sont présents, un titre élevé d’ASO va aider à confirme le diagnostic.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C