Skip to contentSkip to navigation
Lanoxin, Apo-digoxin ou PMS-digoxin, Toloxin

Digoxine

La digoxine (Lanoxin, Apo-digoxin ou PMS-digoxin, Toloxin) est un médicament utilisé pour aider à contrôler certains troubles du rythme cardiaque et les insuffisances cardiaques (cœur faible). La digoxine renforce l’action de pompage du cœur, ralentit la fréquence des battements cardiaques, réduit l’essoufflement et la sensation de fatigue. Plusieurs conditions peuvent affecter les taux sanguins et l’efficacité de la dose de digoxine prescrite (variation de l’absorption intestinale, maladies des reins, combinaison avec d’autres médicaments ou produits naturels, etc.). Le test digoxine mesure les taux sanguins du médicament au moins 6 heures après la dernière dose (sauf si indication contraire du médecin) et exprime le résultat en nanomoles de digoxine par litre de sang (nmol/L).

La plupart des individus vont répondre avec un minimum d’effets secondaires à un taux de digoxine situé entre 1,0 et 2,5 nmol/L 6 heures ou plus après la dernière dose. Chez certains individus, cette zone thérapeutique ne permettra pas de contrôler adéquatement les troubles cardiaques alors que d’autres ressentiront des effets secondaires excessifs même si le taux demeure à l’intérieur de la zone. Des résultats supérieurs à 3,0 nmol/L, au moins 6 heures après la dernière dose, sont dangereux pour la santé. Les effets secondaires les plus fréquents d’un taux inapproprié de digoxine sont les nausées, les vomissements et la diarrhée, un comportement anormal, de la somnolence exagérée et des étourdissements, un évanouissement, perte d’appétit, maux de tête intense. etc.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C