Skip to contentSkip to navigation
Acide urique sérique, AUS

Acide urique

L’acide urique est un produit de la dégradation des protéines qui est éliminé par les urines. L’analyse du taux d’acide urique dans le sang est surtout utile pour le diagnostic de la goutte.

Un taux d’acide urique élevé dans le sang (hyperuricémie) peut se produire lorsqu’il y a une trop grande production d’acide urique par le corps ou lorsque les reins n’arrivent pas à l’éliminer. Des analyses supplémentaires sont nécessaires pour identifier la cause de l’hyperuricémie.

Plusieurs conditions génétiques, une chimiothérapie, certains cancers métastatiques, des leucémies ou le myélome multiple peuvent être responsables d’une hyperuricémie. Des atteintes rénales, l’alcoolisme, une acidose (pH sanguin bas) et la toxémie de la grossesse sont également des causes d’hyperuricémie.

Des taux d’acide urique supérieurs à 360 micromoles par litre de sang peuvent entraîner des crises de goutte, une forme d’arthrite qui résulte de la formation de cristaux d’acide urique dans les articulations (souvent le gros orteil) avec inflammation et douleur. Une hyperuricémie peut également contribuer à la formation de cristaux et calculs (pierres) d’acide urique dans les reins.

Des taux bas d’acide urique dans le sang sont rarement observés et ont généralement peu de signification clinique, sauf certaines exceptions comme les atteintes génétiques rares du foie ou les atteintes toxiques des reins.

Mot de la semaine

Molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection cutanée causée par un virus appartenant à la famille des poxvirus.

C