Skip to contentSkip to navigation
VPM

Volume plaquettaire moyen

Le VPM (volume plaquettaire moyen) est un indice de la taille des plaquettes servant à la coagulation du sang. Les plaquettes avec un volume plus élevé sont plus actives. La masse totale des plaquettes (combinaison du nombre et de la taille des plaquettes) est contrôlée et le volume plaquettaire moyen tend à être plus élevé quand le nombre de plaquettes est abaissé. Le résultat du VPM s’interprète en tenant compte non seulement du nombre de plaquettes, mais aussi des autres données cliniques et de la formule sanguine.

Chez un patient avec une thrombocytopénie (nombre de plaquettes inférieur à la norme), un VPM élevé suggère que la moelle osseuse compense en produisant de nouvelles plaquettes. Bien qu’un désordre de la moelle osseuse ne puisse être éliminé (anomalies congénitales, syndromes myélodysplasiques), des causes n’impliquant pas la moelle sont fréquentes (maladies inflammatoires ou auto-immunes détruisant les plaquettes). Par contre, une thrombocytopénie associée à un VPM faible est plutôt compatible avec une suppression de la fabrication de cellules par la moelle (anémie aplasique ou anomalie congénitale).

Un VPM élevé semble être associé à un risque cardiovasculaire et un risque de thrombose (phlébite, etc.) augmenté. Chez un individu sans histoire de saignement ayant un nombre de plaquettes normal, un VPM anormal est cependant de moindre utilité clinique.

Mot de la semaine

Cancer du sein

La cancer du sein est une tumeur maligne composée de plusieurs cellules cancéreuses. À noter que le cancer du sein n’est pas la cause le plus fréquente de douleurs au sein, puisqu’il arrive fréquemment que la patiente atteinte soit asymptomatique.