Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Acide 5-hydroxyindol-acétique/j, 5-HIAA/j

5-HIAA/d

L’acide 5-hydroxyindol-acétique (5-HIAA) est un déchet du métabolisme de la sérotonine, une substance qui permet la transmission de l’influx nerveux d’un neurone à l’autre. La sérotonine est produite principalement dans le cerveau, mais de petites quantités sont produites dans des cellules spécialisées des bronches et du tube digestif. Après son utilisation, la sérotonine est brisée dans le foie en 5-HIAA qui est excrété dans les urines. Les résultats sont exprimés en micromoles de 5-HIAA (acide 5-hydroxyindol-acétique) par jour (µmol/j) et sont normalement très bas.

Des taux élevés de 5-HIAA dans les urines indiquent la présence d’une tumeur carcinoïde, une tumeur non cancéreuse ou cancéreuse à croissance lente qui peut se former dans le tube digestif (2 cas sur 3) ou les poumons. La plupart des tumeurs carcinoïdes ne causent pas de symptômes et sont trouvées accidentellement au cours de procédures chirurgicales pour d’autres causes. De rares tumeurs peuvent devenir assez grosses pour causer une obstruction des intestins ou des bronches. Environ 10 % des tumeurs carcinoïdes vont produire suffisamment de sérotonine pour causer les symptômes typiques du syndrome carcinoïde : flushing (rougissement) du visage, diarrhée, rythme cardiaque accéléré, respiration sifflante. La sécrétion de sérotonine peut être continue ou épisodique et un seul dosage de 5-HIAA négatif peut ne pas être suffisant pour éliminer définitivement le diagnostic.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C