Skip to contentSkip to navigation
Acide homovanillique

HVA

Ce test permet le dépistage de tumeurs rares et d’autres anomalies de la production des catécholamines, en particulier chez les enfants.

Les catécholamines (adrénaline, noradrénaline et dopamine) sont des composés chimiques impliqués dans la transmission nerveuse. Ils sont produits dans les cellules nerveuses et dans les glandes surrénales. L’acide homovanillique (HVA) est un des dérivés inactifs des catécholamines sécrétées par les glandes médullosurrénales et par certaines tumeurs (phéochromocytomes, neuroblastomes). Pour des fins de dépistage, la recherche d’acide homovanillique est plus simple pour le patient (un seul échantillon d’urine). Voir également les rubriques sur les catécholamines, les métanéphrines et le VMA.

Le taux d’HVA (et de VMA) est élevé dans plus de 90 % des cas de neuroblastomes. Un résultat élevé peut également être dû à des conditions génétiques et non génétiques. Tous les résultats positifs doivent être confirmés avec des mesures des catécholamines. Un résultat négatif n’exclut pas complètement la possibilité d’un neuroblastome.

Mot de la semaine

Lymphogranulomatose vénérienne

La lymphogranulomatose vénérienne (LGV) est une infection transmissible sexuellement (ITS) causée par la Chlamydia trachomatis.

C