Skip to contentSkip to navigation
Taux d’HbA1c

HbA1c

Le sucre sanguin (glucose) a tendance à se fixer à différentes protéines, dont l’hémoglobine et l’albumine. L’HbA1c ou hémoglobine glyquée représente la fraction de l’hémoglobine ayant réagi avec le glucose. Compte tenu que l’hémoglobine sanguine est continuellement renouvelée, le pourcentage d’HbA1c représente la moyenne des glycémies (taux de glucose sanguin) pendant les 4 à 6 semaines précédant le prélèvement. Le taux d’Hba1c est donc très utile pour le diagnostic et le suivi du diabète. Les taux d’HbA1c ne sont pas affectés par la prise d’aliments.

Un taux d’Hba1c égal ou supérieur à 0,065 (6,5 %) est compatible avec un diagnostic de diabète. Un taux entre 0,060 et 0,065 (6,0 et 6,5 %) est compatible avec un « prédiabète » et indique un risque accru de maladie cardiovasculaire. Un taux anormalement bas indique le plus souvent la présence d’une fraction d’hémoglobine anormale qui interfère avec la mesure.

La mesure du taux d’Hba1c est recommandée à tous les trois à six mois chez les patients traités pour le diabète. Les cibles de traitement visent à ramener le taux d’HbA1c le plus possible près des normales (inférieur à 0,065), mais sont ajustées en tenant compte de différentes variables, dont l’âge des patients, le type de traitement et le risque d’hypoglycémie.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C