Skip to contentSkip to navigation

Anisocytose plaquettaire

L’anisocytose plaquettaire signifie une grande variation de la taille des plaquettes dans le sang. Cette anisocytose peut se retrouver en présence d’un nombre de plaquettes anormalement bas (thrombocytopénie) ou anormalement élevé (thrombocytémie essentielle, hyperplaquettoses secondaires). L’anisocytose résulte de la synthèse de nouvelles plaquettes par la moelle osseuse parce qu’elle est stimulée par la destruction de plaquettes dans le sang (purpura thrombopénique idiopathique) ou par un désordre provenant de la moelle osseuse elle-même (syndrome myéloprolifératif, syndrome héréditaire de May-Hegglin, etc.).

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C