Skip to contentSkip to navigation
Triiodothyronine

T3 libre

La T3 (triiodothyronine) est la forme active des hormones thyroïdiennes. Elle est produite en partie par la glande thyroïde, mais plus de 80 % proviennent de la transformation de l’hormone T4 en T3 dans les tissus. L’évaluation de la fonction thyroïdienne se fait principalement par la mesure de la TSH. Lorsque les taux de TSH sont abaissés, les laboratoires ajoutent d’emblée une mesure de la T4 libre pour confirmer une hyperthyroïdie. Plus rarement, lorsque des taux de TSH bas ne sont pas expliqués par des taux de T4 libre élevés (voir ces rubriques), une mesure des taux de T3 libre est nécessaire.

Des taux de T3 libre élevés accompagnent généralement les taux de T4 libres dans l’hyperthyroïdie ou encore un traitement trop fort avec la thyroxine (Synthroid©, lévothyronine). Le taux de T3 est parfois le seul à s’élever dans certaines formes d’hyperthyroïdie (adénomes toxiques, goitres multi-nodulaires). Des taux de T3 élevé, TSH basse et T4 normale peuvent également être observés lorsque des hypothyroïdies sont sur-traitées directement avec de la T3 (liothyronine, Cytomel©) plutôt que de la T4.

Des taux de T3 abaissés reflètent le plus souvent ceux de la T4 et présentent donc moins d’intérêt clinique. Des taux de T3 (avec T4 normale) sont parfois observés dans certaines maladies et conditions chroniques n’affectant pas la thyroïde.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C