Skip to contentSkip to navigation
antigène de surface du virus de l’hépatite B

HBsAg

L’HBsAg (antigène de surface du virus de l’hépatite B) également appelé antigène australien est le test le plus précoce (une semaine post-infection) permettant de détecter une infection avec le virus de l’hépatite B (VHB). Ce test détecte une protéine (antigène) présente dans la structure du virus. Les résultats du test doivent être interprétés avec les autres tests du bilan de l’hépatite B (anticorps anti HBs et au besoin anticorps anti-HB core, antigène HBe, etc.).

Un résultat positif confirmé d’HBsAg est compatible avec une infection aiguë ou si positif pendant une période de plus de 6 mois, une infection chronique au VHB. Le test est parfois positif chez les individus infectés même avant que les symptômes n’apparaissent. Un test positif ne permet pas à lui seul de savoir s’il y a risque de transmission. Le test redevient négatif pendant la phase de guérison de l’infection (typiquement en moins de 12 semaines). Un résultat négatif indique donc qu’un individu n’est pas infecté par le VHB ou qu’il en est guéri (qu’il a éliminé le virus). Le test HBsAg est le meilleur test pour identifier les individus avec des infections chroniques, incluant les porteurs « sains » du VHB.

Mot de la semaine

Créatine kinase MM (CK-MM)

La CK (créatine kinase) est une enzyme présente dans plusieurs tissus, dont les muscles et le cœur. Selon le tissu, différentes formes de la CK sont présentes : la CK MM est présente surtout dans les muscles squelettiques, la CK MB représente 30 % de la CK provenant du cœur tandis que la CK BB provient du cerveau et des muscles lisses dont ceux de la paroi intestinale. Des formes atypiques de la CK (macro CK1 et macro CK2) peuvent également être présentes. L’électrophorèse de la CK est surtout utile lorsque des atteintes musculaires ou cardiaques ne semblent pas responsables de l’élévation du taux de la CK totale.

C