Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Rapport albumine/créatinine

Seules des traces de protéines devraient se retrouver dans les urines des personnes en bonne santé. La présence dans l’urine de protéines, principalement d’albumine, est un signe d’atteinte rénale souvent causée par le diabète ou l’hypertension. Plus cette atteinte rénale est diagnostiquée tôt, plus le traitement sera efficace. La microalbuminurie est un test qui permet de détecter de très petites quantités de protéines dans l’urine avant que l’analyse de routine au moyen de bandelettes ne soit positive. Afin de tenir compte de la teneur en eau de chaque prélèvement d’urine, les résultats de microalbuminurie sur miction sont exprimés en milligrammes d’albumine par millimole de créatinine (mg/mmol).

Un rapport albumine/créatinine inférieur à 2,0 mg/mmol (calcul annulé car microalbumine sous le seuil de détection) est tout à fait normal. Plusieurs facteurs peuvent entraîner des excrétions transitoires de protéines : infections, prise de médicaments, exercice intense, grossesse, régime amaigrissant, exposition au froid, stress physique ou émotionnel. Des résultats répétés se situant entre 2 et 20 mg/mmol correspondent à une microalbuminurie et à une atteinte rénale légère, tandis que des résultats répétés supérieurs à 20 mg/mmol correspondent à une albuminurie ou à une protéinurie plus importante suggérant une atteinte des glomérules rénaux. Un taux supérieur à 300 mg/mmol (ou 3 g par jour) indique un syndrome néphrotique.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C