Skip to contentSkip to navigation
Propeptide N-terminal du procollagène de type I

P1NP sérique

Le taux de P1NP sérique est principalement utilisé pour le suivi des patients souffrant d’ostéoporose traités à l’aide d’un médicament spécifique, le tériparatide.

Tout au long de notre vie, nos os sont en perpétuelle transformation, car ceux-ci se détruisent et se reconstruisent constamment. On parle alors de remodelage des os en deux étapes, la première étant la « destruction » d’une petite partie d’os (résorption), suivie par le remplacement de la partie enlevée par de l’os nouveau (formation). Dans le cas des patients atteints d’ostéoporose, les os sont affaiblis parce que le processus de résorption est plus important que le processus de formation.

L’ostéoporose peut être corrigée de deux façons : en bloquant la résorption à l’aide de médicaments comme les bisphosphonates ou, dans le cas d’ostéoporose plus sévère (risque élevé de fractures), en stimulant directement la formation d’os nouveau avec du tériparatide (Forteo©). Lorsque l’os est reformé, de petits fragments du nouveau collagène se retrouvent dans la circulation sanguine, dont le « P1NP ». Plus le taux de P1NP est élevé dans le sang, plus la formation osseuse sera importante. Le taux de P1NP s’élève en quelques semaines lorsque l’ostéoporose est traitée avec succès par le tériparatide.

Mot de la semaine

Créatine kinase MM (CK-MM)

La CK (créatine kinase) est une enzyme présente dans plusieurs tissus, dont les muscles et le cœur. Selon le tissu, différentes formes de la CK sont présentes : la CK MM est présente surtout dans les muscles squelettiques, la CK MB représente 30 % de la CK provenant du cœur tandis que la CK BB provient du cerveau et des muscles lisses dont ceux de la paroi intestinale. Des formes atypiques de la CK (macro CK1 et macro CK2) peuvent également être présentes. L’électrophorèse de la CK est surtout utile lorsque des atteintes musculaires ou cardiaques ne semblent pas responsables de l’élévation du taux de la CK totale.

C