Skip to contentSkip to navigation
Sodium urinaire 24 h, natriurie

Sodium/d

Les taux de sodium urinaire sont parfois utilisés pour aider à expliquer des résultats de sodium sanguin (natrémie) anormaux et pour aider à l’investigation et au traitement de certains problèmes des reins. Les taux de sodium urinaire sont exprimés en millimoles de sodium par litre d’urine (mmol/L) sur une miction isolée et en millimoles par jour (mmol/j) sur une collecte des urines de 24 heures. Les taux de sodium urinaire sont obligatoirement interprétés en tenant compte des taux de sodium dans le sang.

Le corps élimine normalement les excès de sodium. Un taux de sodium urinaire (natriurie) élevé accompagnant un taux sanguin normal ou élevé peut donc refléter un apport diététique trop important. Un taux de sodium urinaire élevé accompagnant un sodium sanguin bas normal ou franchement abaissé indique que l’organisme perd probablement trop de sodium. Lorsque les taux de sodium sanguin et urinaire sont tous les deux abaissés, cela peut signifier que l’apport diététique en sodium est insuffisant.

Un taux de sodium urinaire abaissé peut résulter d’une déshydratation (manque d’eau dans le corps), une insuffisance cardiaque, une maladie du foie ou une maladie rénale (syndrome néphrotique). Un taux de sodium urinaire élevé peut indiquer l’utilisation d’un médicament diurétique ou une insuffisance des glandes surrénales (maladie d’Addison).

Mot de la semaine

Créatine kinase MM (CK-MM)

La CK (créatine kinase) est une enzyme présente dans plusieurs tissus, dont les muscles et le cœur. Selon le tissu, différentes formes de la CK sont présentes : la CK MM est présente surtout dans les muscles squelettiques, la CK MB représente 30 % de la CK provenant du cœur tandis que la CK BB provient du cerveau et des muscles lisses dont ceux de la paroi intestinale. Des formes atypiques de la CK (macro CK1 et macro CK2) peuvent également être présentes. L’électrophorèse de la CK est surtout utile lorsque des atteintes musculaires ou cardiaques ne semblent pas responsables de l’élévation du taux de la CK totale.

C