Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Tegretol, Taro-carbamazépine

Carbamazépine

La carbamazépine (Tegretol, Taro-carbamazépine) est un médicament surtout utilisé pour contrôler les crises d’épilepsie. Il est également utilisé comme médicament anti-manie (chez les individus maniaco-dépressifs), pour prévenir les troubles bipolaires, pour faciliter le sevrage de l’alcool ou soulager certains types de douleurs comme la névralgie du trijumeau. Plusieurs conditions peuvent affecter les taux sanguins et l’efficacité de la dose de carbamazépine prescrite (variation de l’absorption intestinale, maladies du foie, taux de liaison aux protéines, combinaison avec d’autres médicaments, etc.). Le test carbamazépine mesure les taux sanguins du médicament au moins 10 heures après la dernière dose (sauf si indication contraire du médecin) et exprime le résultat en micromoles par litre (umol/L).

La plupart des individus vont répondre avec un minimum d’effets secondaires à un taux de carbamazépine entre 30 et 50 umol/L mesuré au moins 10 heures après la dernière dose. Chez certains individus, cette zone thérapeutique ne permettra pas de contrôler adéquatement les crises d’épilepsie, les sautes d’humeur ou les névralgies alors que d’autres ressentiront des effets secondaires excessifs même si le taux demeure à l’intérieur de la zone. Les effets secondaires sont très variables et vont des étourdissements à la somnolence, pertes d’appétit, altération du goût, constipation, nausées, sécheresse de la bouche et de la gorge, maux de tête, trous de mémoire, sensibilité accrue aux rayons solaires, tintements dans les oreilles, etc.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C