Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Gastro, gastro-entérite

Gastroentérite

La gastroentérite (gastro) est une inflammation de la paroi de l'estomac et de l'intestin qui entraîne principalement la diarrhée. La plupart des gastroentérites infectieuses sont d'origine virale, contagieuses et de courte durée. Les micro-organismes les plus fréquemment en cause sont :

  • Gastroentérites virales : Norovirus, rotavirus, adénovirus, astrovirus, etc.

  • Gastroentérites bactériennes : Salmonelles, Campylobacter, Shigella, Escherichia coli entérotoxique, Clostridium difficile, etc.

  • Gastroentérites parasitaires : Cryptosporidium, Giardia, Cyclosp͕ora, Entamobea, etc.

La diarrhée (émission plus fréquente de selles molles ou liquides) est habituellement de courte durée (2 à 3 jours). Les autres symptômes typiques de la gastroentérite sont la perte d'appétit, les crampes abdominales, les nausées et les vomissements, parfois une légère fièvre, des maux de tête et la fatigue. La principale complication de la diarrhée aiguë est la déshydratation avec perte d'électrolytes (sodium, potassium, magnésium, chlore et bicarbonate). Le diagnostic médical de gastroentérite est basé sur l'historique de cas (exposition à des aliments potentiellement contaminés, voyages, épidémie locale de gastroentérite, prise de médicaments connus pour irriter l'intestin, etc.) Dans le cas de gastroentérite persistante, chronique ou résistant au traitement, une identification du micro-organisme responsable par analyse microbiologique des selles est nécessaire pour trouver le traitement adéquat

Biron se démarque

Analyse microbiologique des selles pour faciliter le diagnostic des infections gastro-intestinales*.

  • Un seul échantillon de selles, comparativement à jusqu'à 4 échantillons avec techniques d’analyse traditionnelles.
  • Résultats accessibles en 24 heures, comparativement à 10 jours ouvrables avec techniques d’analyse traditionnelles.
  • Élimine les essais-erreurs ainsi que les tests et déplacements supplémentaires.
  • Permet d’éviter la prise inutile d’antibiotiques.
  • Frais remboursés par la plupart des assureurs.

*Une ordonnance d’un médecin est nécessaire.


Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C