Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

PAL,Phosphatase alcaline

PAL

La phosphatase alcaline est une enzyme produite par plusieurs tissus, dont les os, le foie (canaux biliaires), l’intestin et le placenta. Une élévation du taux de phosphatase alcaline dans le sang peut provenir de différentes causes, mais est plus souvent due à une atteinte du foie ou une augmentation d’activité des cellules de formation osseuse.

Une augmentation des taux des autres marqueurs de maladie du foie (bilirubine, ALAT, ASAT, GGT) indique que les taux élevés de phosphatase alcaline proviennent très probablement d’une maladie du foie (hépatite, pierre/calcul ou autre obstruction des voies biliaires, etc.).

En l’absence d’anomalie des autres marqueurs de maladie du foie, et surtout s’il y a également anomalie du taux de calcium ou de phosphore, les taux élevés de phosphatase alcaline indiquent plutôt une accélération du métabolisme osseux. Les taux les plus élevés (10 à 25 fois la norme) se retrouvent dans la maladie de Paget, une maladie entraînant une déformation douloureuse des os. Des élévations très marquées sont également observées dans certains cancers des os. Des élévations moins marquées sont observées dans l’ostéomalacie chez l’adulte ou le rachitisme chez l’enfant (déficit en vitamine D). Les taux plus élevés sont normaux pendant la croissance ou pendant la réparation d’une fracture osseuse et en fin de grossesse (phosphatase alcaline provenant du placenta).

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C