Skip to contentSkip to navigation

Pharyngite et laryngite

La pharyngite et la laryngite sont des atteintes fréquentes de la gorge. La laryngite affecte la région des cordes vocales et peut être causée par des infections virales et bactériennes, mais aussi par des environnements enfumés, l’alcool, l’utilisation excessive de la voix, des allergies et d’autres problèmes de santé. Elle est généralement non douloureuse et se manifeste surtout par l’extinction de voix.

La pharyngite affecte pour sa part la région située au fond de la bouche. D’origine souvent virale, plus rarement bactérienne, elle se manifeste par de la douleur au moment de la déglutition, une rougeur et une inflammation de la gorge, des sécrétions blanchâtres et une perte d’appétit. Elle est souvent accompagnée des symptômes du rhume : fièvre, toux, écoulement nasal.

Si le médecin soupçonne une pharyngite bactérienne, une culture des sécrétions de la gorge peut l’aider à identifier la bactérie présente, le plus souvent un streptocoque. L’absence de bactéries lors de l’analyse suggère fortement une infection virale, si le cas médical sous-tend cette hypothèse.

Les infections d’origine virale se résorbent le plus souvent d’elles-mêmes au bout de quelques jours. En revanche, les infections d’origine bactérienne exigent la prescription d’un antibiotique pour éviter des complications comme une otite ou une sinusite.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C