Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : SERVICES ESSENTIELS - Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Antithrombine progressive, cofacteur de l’héparine, activité et antigène de l’antithrombine

Antithrombine III fonctionnelle/Antithrombine III Ag

L’antithrombine III (ATIII) est une protéine produite par le foie qui aide à éviter la formation inappropriée de caillots sanguins. Les individus avec un déficit en ATIII ont un risque plus élevé de formation de caillots sanguins, en particulier de phlébite. Des déficits en ATIII peuvent résulter de différentes conditions dont l’hérédité, des défauts de synthèse par le foie, une consommation d’alcool excessive, ou une augmentation des pertes (maladie rénale, saignements). Dans la déficience en ATIII de type 1, la protéine fonctionne normalement, mais est présente en quantité insuffisante. Dans le type 2, il y a suffisamment de protéine, mais elle ne fonctionne pas normalement. Le test Antithrombine III Ag (antigène de l’antithrombine) mesure la quantité de protéine alors que le test ATIII fonctionnelle (activité de l’antithrombine) indique à la fois sa quantité et sa qualité.

Lorsque l’ATIII fonctionnelle est normale, le dosage de l’Ag n’est pas nécessaire. Une baisse du taux (Ag) et de l’activité d’ATIII suggèrent un déficit de type 1. Un taux d’Ag normal combiné avec une activité abaissée suggère un déficit de type 2. Des taux temporairement abaissés peuvent être observés dans une série de conditions allant de la phlébite à la thérapie par l’héparine. Des taux élevés sont généralement sans signification clinique.

Mot de la semaine

Cancer du sein

La cancer du sein est une tumeur maligne composée de plusieurs cellules cancéreuses. À noter que le cancer du sein n’est pas la cause le plus fréquente de douleurs au sein, puisqu’il arrive fréquemment que la patiente atteinte soit asymptomatique.