Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Cholestérol non HDL

Non-HDL-C

Le non-HDL-C (cholestérol non HDL) représente le taux de cholestérol dans le sang qui n’est pas considéré comme du « bon cholestérol » et qui contribue donc au risque de développer une maladie cardiovasculaire (MCV). La fraction de non-HDL-cholestérol est maintenant considérée plus indicative que la fraction de LDL-cholestérol pour l’évaluation du risque de MCV parce qu’elle inclut toutes les fractions pouvant contribuer à la formation de la plaque de cholestérol dans les vaisseaux sanguins (LDL-cholestérol, VLDL, etc.). De plus, la mesure de la fraction de non-HDL-cholestérol (cholestérol non HDL) n’est pas affectée par la prise d’aliments.

Les taux de non-HDL-cholestérol s’interprètent en tenant compte du risque de développer une MCV dans les 10 années suivant le prélèvement (risque de Framingham), un calcul qui inclut l’âge, le sexe, le tabagisme, l’hypertension traitée ou pas et la présence de diabète en plus du taux de HDL cholestérol et du cholestérol total. Plus le risque de Framingham est élevé, plus le taux de non-HDL-cholestérol souhaitable devrait être bas. La Société canadienne de cardiologie recommande de ramener à moins de 2,6 millimoles par litre (mmol/L) le taux de cholestérol non HDL de tous les individus avec risque de Framingham supérieur à 20 % (risque élevé) et ceux avec un risque entre 10 et 20 % (risque intermédiaire) dès que leur taux de non-HDL-cholestérol dépasse 4,3 mmol/L.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C