Skip to contentSkip to navigation
Hormone antidiurétique, HAD, vasopressine, pitressine

Hormone ADH

Pourquoi ? Pour déterminer les causes d’un excès ou déficit de l’hormone antidiurétique (ADH ou vasopressine) associés au contrôle de l’eau et du taux de sodium dans le sang : diabète insipide, syndrome de sécrétion inappropriée d’ADH (SIADH).

Qu’est-ce qui est mesuré ? L’ADH est une hormone produite dans l’hypothalamus et stockée dans l’hypophyse (deux structures à la base du cerveau). Le rôle de l’ADH est de contrôler la perte d’eau par les reins (diurèse) afin de maintenir normal le taux de sodium dans le sang. Lorsque les taux de sodium s’élèvent, l’ADH est sécrétée pour limiter la perte d’eau par les reins, ce qui donne une urine très foncée. Dans le très rare diabète insipide (absence de sécrétion ou d’effet de l’ADH), le rein ne parvient pas à conserver l’eau et les individus produisent alors des urines très abondantes (polyurie) et diluées qu’ils doivent compenser en buvant de grandes quantités d’eau (polydipsie). Dans le SIADH un peu plus fréquent, c’est l’inverse : il y a sécrétion exagérée d’ADH, ce qui entraîne une augmentation d’eau dans le sang avec baisse du taux de sodium (hyponatrémie). Les symptômes d’une hyponatrémie sont la nausée, les vomissements, la faiblesse, la confusion, etc.

Mot de la semaine

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable se caractérise par des douleurs à l’intestin, ainsi que des ballonnements, des flatulences et des diarrhées. Les déclencheurs sont souvent les mêmes que pour la dyspepsie, et les douleurs sont provoquées par la vitesse à laquelle les aliments progressent dans le côlon (trop lente ou trop rapide).

C