Skip to contentSkip to navigation

Magnésium urinaire

Le magnésium est un cation (ion chargé positivement) surtout présent à l’intérieur des cellules où il joue un rôle dans plusieurs réactions du métabolisme. Environ 70 % du magnésium corporel se retrouve dans les os et les niveaux sanguins sont maintenus dans des limites très étroites. Les reins sont responsables du maintien des taux sanguins de magnésium à l’intérieur de limites très étroites. Plusieurs atteintes rénales d’origine médicamenteuse ou endocrinienne peuvent entraîner des pertes de magnésium par les reins. À l’opposé, l’insuffisance rénale (urémie) est une cause d’accumulation du magnésium dans le sang. Dans le rein, le magnésium est un inhibiteur de la formation des calculs. Des taux urinaires bas de magnésium peuvent donc contribuer à la formation de calculs d’oxalate ou phosphate de calcium. Les résultats sont rapportés en millimoles de magnésium par jour (mmol/j) pour les collectes de 24 heures et en millimoles de magnésium par millimole de créatinine pour les mictions isolées. Les taux de magnésium urinaire doivent être interprétés en tenant compte des taux de magnésium sanguin.

En présence d’un taux de magnésium sanguin abaissé, des taux urinaires supérieurs à 1 mmol/j ou 0,16 mmol/mmol créat sur miction isolée indiquent une perte probable de magnésium par les reins. Des taux inférieurs à 1 mmol/L ou ≤ 0,16 mmol/mmol créat suggèrent un apport alimentaire inadéquat ou des pertes intestinales. En présence d’un taux de magnésium sanguin élevé, le magnésium urinaire aide à déterminer l’apport nutritionnel en magnésium.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C