Skip to contentSkip to navigation
Parathormone, hormone parathyroïdienne, parathyrine

PTH

La PTH (parathormone, hormone parathyroïdienne, parathyrine) est une hormone sécrétée par les parathyroïdes, 3 à 5 petites glandes localisées dans le cou en surface de la thyroïde. Le rôle de la PTH est d’assurer qu’il y a toujours suffisamment de calcium dans le sang pour assurer la formation des os, la contraction musculaire, etc. La PTH est sécrétée lorsque les taux de calcium s’abaissent et sa sécrétion est stoppée lorsque les taux de calcium s’élèvent au-dessus des besoins de l’organisme. 

Les taux de PTH s’interprètent en tenant compte principalement des taux de calcium, de phosphore et du bon fonctionnement des reins (créatinine/DFGe). Une PTH élevée accompagnant un calcium élevé signale un hyperfonctionnement généralement bénin des parathyroïdes (hyperparathyroïdie primaire). 

Une PTH qui tend vers le bas de la plage normale ou abaissée en présence d’un calcium élevé indique que le taux de calcium élevé est dû à d’autres causes : cancer, intoxication à la vitamine D, hyperthyroïdie, etc. Une PTH augmentée en présence d’un calcium qui tend vers le bas de la plage normale ou abaissée (hyperparathyroïdie secondaire) indique une réponse adéquate des parathyroïdes à un déficit en calcium (pertes rénales, phosphore élevé, carence nutritionnelle en vitamine D et en calcium, etc.). Une PTH basse en présence d’un calcium bas indique que les parathyroïdes sont incapables de produire suffisamment de PTH (hypoparathyroïdie primaire) suite, par exemple, à une maladie auto-immune ou à leur excision pendant une chirurgie de la thyroïde.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.