Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Helicobacter pylori pédiatrique (air expiré)

Ce test aide à diagnostiquer les infections bactériennes causant les ulcères d’estomac.

La bactérie Helicobacter pylori est une bactérie très présente dans la population et est la cause la plus fréquente des ulcères de l’estomac. Le test de détection de la bactérie dans l’air expiré est basé sur la propriété qu’a la bactérie de transformer l’urée, un produit naturel de l’organisme en dioxyde de carbone (CO2), ce que l’organisme humain ne peut faire par lui-même. Le test consiste donc à administrer de l’urée contenant du carbone 13 (13C), une forme (isotope) de carbone non radioactif présente en très faible quantité dans l’air, et de mesurer l’augmentation de ce carbone rare sous forme de CO2 dans l’air expiré (haleine). En l’absence d’infection par Helicobacter pylori, l’urée ne sera pas transformée et le taux de 13C dans l’air expiré sera le même que celui de l’atmosphère. En présence de la bactérie, l’air expiré contiendra un taux plus élevé de 13C que celui de l’atmosphère. Un test positif dans l’air expiré confirme la présence de bactéries actives dans l’estomac et justifient un traitement ou un retraitement antibiotique. Il est important de cesser de prendre des antibiotiques ou certains médicaments avant l’examen selon les recommandations de votre médecin, car ils pourraient fausser les résultats.

Biron se démarque

Dépistage de H. Pylori pour le diagnostic des infections bactériennes causant les ulcères d’estomac*.

  • Résultats en 4 jours ouvrables.
  • Accélère la prise en charge.
  • Frais remboursés par la plupart des assureurs.

*Une ordonnance d’un médecin est nécessaire.


Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C