Skip to contentSkip to navigation

Microalbuminurie

Seules des traces de protéines devraient se retrouver dans les urines d’un individu normal. La présence de protéines dans l’urine, principalement d’albumine, est un signe d’une atteinte rénale souvent causée par le diabète ou l’hypertension. Plus cette atteinte rénale est diagnostiquée tôt, plus le traitement sera efficace. Le dépistage de la microalbuminurie est un test qui permet de détecter de très petites quantités de protéines (albumine) dans l’urine avant que la recherche des protéines lors de l’analyse d’urine de routine soit positive. La microalbuminurie se mesure le plus souvent sur une collecte d’urine isolée (miction). Le résultat est alors exprimé en milligrammes d’albumine par millimole de créatinine (mg/mmol).

La microalbuminurie clinique correspond à un taux de microalbumine entre 2 et 20 mg/mmol. Lorsque les taux sont supérieurs à 20 mg/mmol, on parlera plutôt d’une albuminurie (ou protéinurie) franche et elle signifiera le plus souvent une atteinte plus sévère des reins. Une microalbuminurie inférieure à 2 mg/mmol ou encore un résultat indiquant que la microalbumine était indétectable (<5 mg/L) sont normaux.

Mot de la semaine

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable se caractérise par des douleurs à l’intestin, ainsi que des ballonnements, des flatulences et des diarrhées. Les déclencheurs sont souvent les mêmes que pour la dyspepsie, et les douleurs sont provoquées par la vitesse à laquelle les aliments progressent dans le côlon (trop lente ou trop rapide).

C