Skip to contentSkip to navigation

Testostérone libre

Les dosages de testostérone sont surtout utilisés chez la femme dans des cas d’infertilité, d’absence de règles ou en présence de saignements utérins anormaux, ou encore lorsque l’on soupçonne un syndrome des ovaires polykystiques ou une autre cause de virilisation (apparition d’une voix rauque et d’hirsutisme [abondance de poils corporels]). En général, les taux de testostérone totale mesurés correspondent à l’activité de l’hormone au niveau des tissus. Dans certaines situations où les taux de SHBG sont très anormaux, il peut être préférable d’interpréter les taux de testostérone libre ou biodisponible. Les résultats présentés ici ont été obtenus à partir des taux de SHBG et de testostérone totale mesurés par spectrométrie. Ils doivent être interprétés en tenant compte, entre autres des observations cliniques et des taux de LH et d’œstradiol.

Un taux de testostérone libre élevé peut être causé chez la femme par des tumeurs des ovaires et le syndrome des ovaires polykystiques ou par une tumeur ou un hyperfonctionnement des glandes surrénales. Parfois, cet hyperfonctionnement est causé par des désordres de l’hypophyse ou de l’hypothalamus.

Une baisse cliniquement pertinente de testostérone libre chez la femme associée à une baisse de la libido peut résulter d’une ovariectomie bilatérale, d’une insuffisance des glandes surrénales ou d’un mauvais fonctionnement de l’hypophyse.

Mot de la semaine

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable se caractérise par des douleurs à l’intestin, ainsi que des ballonnements, des flatulences et des diarrhées. Les déclencheurs sont souvent les mêmes que pour la dyspepsie, et les douleurs sont provoquées par la vitesse à laquelle les aliments progressent dans le côlon (trop lente ou trop rapide).

C