Skip to contentSkip to navigation

Hépatite B

L’hépatite B est une inflammation du foie causée par un virus. Elle est transmise par contact avec le sang ou un autre fluide corporel provenant d’une personne infectée. Les manifestations de la maladie sont très variables, allant de formes très légères qui ne durent que quelques semaines à des formes chroniques avec complications pouvant mener à la cirrhose ou au cancer du foie. Les tests d’hépatite B permettent de diagnostiquer la présence d’une infection aiguë ou chronique du foie, d’identifier les porteurs « sains » du virus, de déceler tous les individus qui sont protégés par une hépatite B antérieure résolue ou immunisés, et bien plus encore.

Les premiers tests utilisés dans le diagnostic de l’hépatite B sont la recherche de l’antigène de surface du virus de l’hépatite B (HBsAg, ou antigène Australie), jumelée à la recherche des anticorps produits par l’organisme contre cet antigène (anti-HBs). Selon la situation clinique, ces analyses seront suivies par la mesure des taux d’antigènes HBeAg et antiHBe, associée à l’infectiosité du patient, ou encore par la mesure des anticorps dirigés contre une particule centrale du virus (anti-HBc). Dans les cas plus complexes, on peut recourir à la mesure de la quantité totale de virus présent dans l’organisme (ADN-VHB). Voir les rubriques concernant chacun de ces tests.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.