Skip to contentSkip to navigation
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.
Hormone somatotrope, GH, hGH, somatotrophine, STH

Hormone de croissance

L’hormone de croissance (GH) est une hormone protéique fabriquée dans l’hypophyse, une petite glande située à la base du cerveau derrière l’arête du nez. Elle est sécrétée de façon dite « pulsatile » (il y a des pics de sécrétion à certains moments) au cours de la journée avec une sécrétion plus importante pendant la nuit. La GH est essentielle pour une croissance osseuse et un développement normaux de l’enfant. Chez l’adulte, la GH aide au contrôle de la production d’énergie à partir de la nourriture (métabolisme). Elle participe à la synthèse de lipides (gras), de protéines et du glucose. Les résultats sont exprimés en µg/L (microgrammes d’hormone de croissance par litre de sang). À cause de la sécrétion pulsatile, la mesure de taux isolés d’hormone de croissance est le plus souvent de peu d’utilité clinique et des tests de stimulation/suppression sont nécessaires pour établir un diagnostic adéquat. La mesure des taux d’IGF-1 est plus utile que celle des taux de GH pour diagnostiquer les déficit et excès d’hormone de croissance.

Chez l’enfant, une sécrétion trop basse d’hormone de croissance entraînera généralement un problème de croissance (petite stature, puberté retardée, retard de croissance osseuse). Une tumeur bénigne de l’hypophyse peut entraîner une hypersécrétion d’hormone de croissance et causer une acromégalie chez l’adulte ou du gigantisme chez l’enfant.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.