Skip to contentSkip to navigation
Transaminase glutamo-pyruvique, transaminase glutamique-pyruvique, alanine-aminotransférase, alanine-transaminase, ALT, ALAT,Alanine aminotransférase

ALT

L’alanine aminotransférase (ALAT ou SGPT) est une enzyme présente principalement dans le foie.

Un taux bas d’ALAT dans le sang n’a aucune signification clinique. Un niveau plus élevé que la norme indique généralement que des cellules du foie sont endommagées et laissent échapper leur contenu dans le sang. Un taux élevé d’ALAT (300 unités par litre [U/L] et plus) est généralement causé par une hépatite virale aiguë. Ce taux va généralement à la normale en 1 à 2 mois, exceptionnellement en 3 à 6 mois. Un taux extrêmement élevé d’ALAT (souvent 3000 U/L et plus) signale une atteinte toxique du foie par un médicament ou un poison, ou encore une condition qui réduit le flot de sang à travers le foie avec destruction des cellules (ischémie). Une élévation plus modeste (moins de 4 fois la normale) est observée dans la plupart des autres atteintes du foie (hépatite chronique, cirrhose, obstruction des voies biliaires, cancer du foie, etc.) et quelques maladies musculaires, dont l’infarctus du myocarde.

Le dosage de l’ALAT est plus sensible que celui de l’ASAT pour détecter des atteintes légères du foie. Dans la plupart des maladies du foie, sauf dans l’hépatite alcoolique chronique, le taux d’ALAT est plus élevé que celui de l’ASAT.

Mot de la semaine

Lymphogranulomatose vénérienne

La lymphogranulomatose vénérienne (LGV) est une infection transmissible sexuellement (ITS) causée par la Chlamydia trachomatis.

C