Skip to contentSkip to navigation
1,25-dihydroxyvitamine D, 1,25 diOH vitamine D

1,25-hydroxyvitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies auto-immunes et des cancers. La vitamine D est stockée dans l’organisme sous forme inactive de 25-hydroxyvitamine D2 et D3. Cette forme doit être transformée en 1,25-dihydroxyvitamine D2 ou D3 pour agir sur les tissus. Cette transformation est effectuée essentiellement dans le rein et secondairement dans d’autres cellules de l’organisme. Dans la très grande majorité des cas, la mesure des taux sanguins de 25-hydroxyvitamine D représentent fidèlement l’activité de la vitamine D au niveau des tissus. Il existe des situations plus rares où un problème avec la transformation de la vitamine D en 1,25 dihydroxyvitamine D interfère avec l’interprétation des résultats : absence ou déficit de l’enzyme du rein responsable de la transformation (1-alpha hydroxylase), présence anormale des autres types de cellules possédant la 1-alpha-hydroxylase. Les résultats sont exprimés en picomoles de 1,25-dihydroxyvitamine D (1,25 diOH vitamine D) par litre de sang (pmol/L). 

Malgré des réserves normales en vitamine D, des taux de 1,25-dihydroxyvitamine D inférieurs à la normale (maladies rénales) résultent en une déficience de l’organisme en vitamine D. Des taux élevés de 1,25-dihydroxyvitamine D (sarcoïdose, autres granulomatoses) peuvent entraîner une augmentation des taux de calcium équivalents à une intoxication à la vitamine D.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C