Skip to contentSkip to navigation
Temps de prothrombine normalisé, temps de Quick

PT INR

Le PT INR (temps de prothrombine normalisé) est surtout utilisé pour le suivi des patients sous traitement chronique avec la warfarine (Coumadin©), un agent qui prévient la formation de caillots sanguins chez les individus à risque (fibrillation auriculaire, valves cardiaques artificielles, thromboses veineuses profondes [phlébites], embolie pulmonaire, anomalies de coagulation comme les syndromes anti-phospholipides, occasionnellement après un infarctus du myocarde.) Le PT INR permet d’ajuster la dose de warfarine afin d’obtenir un équilibre entre le risque de former un caillot et celui de saignements excessifs.

Des PT INR plus élevés que 4,5 sont problématiques et doivent être rapportés sans délai au médecin traitant. Les autres résultats doivent être interprétés en fonction des cibles de traitement qui diffèrent d’une condition clinique à l’autre. Des maladies et certains médicaments peuvent altérer le PT INR. L’alcool et certains aliments riches en vitamine K comme le foie de bœuf ou de porc, le thé vert, le brocoli, les pois chiches, le kale, les fanes de navet et le soja peuvent modifier le résultat. Des difficultés au moment du prélèvement peuvent également interférer.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C