Skip to contentSkip to navigation
Estradiol, dihydrofolliculine, estradiol-17ß

Œstradiol

L’œstradiol est le plus abondant des œstrogènes, le groupe de stéroïdes responsables du développement des organes sexuels et des caractères sexuels secondaires chez la femme. Les taux d’œstradiol sont impliqués dans la régulation du cycle menstruel et aident à maintenir la grossesse. L’œstradiol est également important tant chez l’homme que la femme pour la croissance et le métabolisme des os.

Les taux d’œstradiol doivent être interprétés en tenant compte de la situation clinique (c’est à dire. : âge, grossesse, stade du cycle menstruel, hyperthyroïdie, cirrhose, etc.) et des résultats des hormones associées (FSH, LH, progestérone, etc.). Chez la jeune fille et la femme, des taux anormalement élevés d’œstradiol sont rencontrés dans les pubertés précoces, en présence de tumeurs des ovaires ou des glandes surrénales ou suite à une stimulation de l’ovulation. Chez l’homme, des taux élevés d’œstradiol peuvent être associés à une gynécomastie (seins excessifs), une tumeur des testicules ou des glandes surrénales ou une puberté retardée. Des taux abaissés chez la femme sont normaux à la ménopause, mais peuvent également être associés à un dysfonctionnement de l’hypophyse ou des ovaires (ovaires polykystiques), des problèmes génétiques (syndrome de Turner), l’anorexie nerveuse ou des exercices d’endurance extrêmes.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.