Skip to contentSkip to navigation
FK506, Prograf

Tacrolimus

Le tacrolimus (FK506, Prograf, etc.) est un médicament qui diminue la réponse du système immunitaire. Il est utilisé seul ou en combinaison avec d’autres médicaments pour prévenir le rejet des greffons dans les programmes de transplantation. Le tacrolimus est métabolisé par le foie et plusieurs médicaments peuvent modifier à la hausse (anticonvulsivants, rifampin) ou à la baisse (bloqueurs des canaux calciques, agents antifongiques, certains antibiotiques, jus de pamplemousse) les taux effectifs de tacrolimus dans le sang. Dépendant du type de greffe et du risque de rejet, du temps écoulé depuis la transplantation, de la prise d’autres médicaments immunosuppresseurs et des effets secondaires ressentis, les taux désirables de tacrolimus vont varier. Ce sont les taux sanguins les plus bas entre deux prises de médicaments qui sont mesurés, le plus souvent, 12 heures après la dernière dose, ou immédiatement avant de prendre la prochaine dose de médicament. Les résultats sont exprimés en microgrammes de tacrolimus par litre de sang total (µg/L).

À long terme, les taux optimaux de tacrolimus dans le sang sont généralement maintenus entre 5,0 et 15,0 µg/L. Des taux plus élevés sont cependant voulus immédiatement après la transplantation puis sont graduellement réduits chez les patients stables. À plus long terme, des taux inférieurs à 20 µg/L sont désirables pour éviter les effets secondaires importants du médicament.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C