Skip to contentSkip to navigation
Antigène leucocytaire humain B27, ALH-B27, antigène HLA-B27

HLA B27

Le HLA B27 (antigène leucocytaire humain, de l’anglais « Human Leukocyte Antigen ») est une protéine qui se retrouve en surface des globules blancs de certains individus. La présence d’antigènes à la surface des cellules permet au système immunitaire de distinguer ses propres cellules des cellules étrangères. La présence du HLA B27 (8 % de la population) est associée à un risque plus élevé de développer certaines maladies auto-immunes comme la spondylite ankylosante, l’arthrite réactive, des atteintes isolées de l’œil (uvéites), etc. Le test est utile chez les individus qui souffrent d’inflammation et de douleurs aiguës ou chroniques au niveau de la colonne, du cou, de la poitrine, des yeux et des articulations que l’on soupçonne d’être causées par une atteinte auto-immune.

Un HLA B27 positif indique que l’individu est à risque plus élevé de développer une maladie auto-immune. En présence des symptômes appropriés, un HLA B27 positif permet de supporter un diagnostic de spondylite ankylosante, d’arthrite réactive ou autre. Un HLA B27 négatif ne permet pas cependant d’éliminer complètement la possibilité de développer une des atteintes auto-immunes déjà mentionnées. La présence ou non des différents HLA est déterminée génétiquement. Si deux membres d’une même famille sont positifs pour le HLA B27 et qu’un de ceux-ci a développé une des maladies associées, il est très probable que l’autre personne développera également une maladie semblable.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C