Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

IgM anti-HBc / Anti-HBc IgM

Anti-HBc Totaux

Les IgG et IgM anti-HBc constituent la première réponse de l’organisme à une infection par le virus de l’hépatite B (VHB). Ces anticorps sont dirigés contre une partie du VHB appelée « core ». Les IgG et IgM anti-HBc apparaissent peu de temps après les symptômes et l’apparition de l’antigène de surface du virus (HBsAg). Les IgM arrivent en premier puis sont remplacés par les IgG. Les anti-HBc totaux (IgG plus IgM) s’interprètent en tenant compte de la clinique et des résultats des autres marqueurs de l’hépatite B, surtout l’HBsAg et l’anti-HBs.

Des anti-HBc totaux négatifs peuvent indiquer l’absence d’une infection récente ou ancienne au VHB (HBsAg et anti-HBs négatifs). On ne peut éliminer cependant une infection en développement. La combinaison anti-HBc totaux et HBsAg négatifs mais anti-HBs positif se retrouve chez l’individu vacciné contre l’hépatite B. En combinaison avec un HBsAg positif et un anti-HBs négatif, un anti-HBc total négatif peut indiquer un individu en phase aiguë de sa maladie ou encore une réactivation du virus chez un porteur chronique.

Des anti-HBc positifs peuvent indiquer que l’individu a éliminé le virus et est désormais immunisé (HBs négatif/anti-HBs positif) ou encore qu’il est dans une phase de convalescence (HBsAg et anti-HBs négatifs/ IgM anti-HBc négatif ou positif). En combinaison avec un HBsAg positif, on pourra suspecter une infection chronique active.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C