Skip to contentSkip to navigation
Ciclosporine

Cyclosporine

La cyclosporine (ciclosporine) est un médicament qui diminue la réponse du système immunitaire. Elle est utilisée seule ou en combinaison avec d’autres médicaments pour prévenir les rejets de greffons dans les programmes de transplantation. On utilise également la cyclosporine pour traiter certains cas de psoriasis ou de polyarthrite rhumatoïde sévères de même que dans le syndrome néphrotique. On mesure habituellement le taux minimal de cyclosporine dans le sang 12 heures après la dernière dose ou avant la prise suivante du médicament. Les résultats sont exprimés en nanogrammes de cyclosporine par millilitre de sang total (ng/mL). La technique utilisée est la spectrométrie de masse en tandem couplée à la chromatographie liquide (LC-MS/MS).

Les concentrations thérapeutiques du médicament varient selon le type d’organe transplanté et la période de temps écoulée depuis la greffe. Pour le suivi des rejets de greffe rénale, la plupart des individus répondent adéquatement et avec un minimum d’effets secondaires à un taux de cyclosporine minimal (pré-dose) entre 80 et 320 ng/mL. Il y a risque de rejet lorsque les taux sont inférieurs à 80 ng/mL et des risques de toxicité (en particulier aux reins) lorsqu’ils sont supérieurs à 320 ng/mL. Les taux mesurés varient selon la méthode de dosage. Il est donc important que le suivi des taux de cyclosporine soit toujours réalisé avec la même technique.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C