Skip to contentSkip to navigation
Alphafœtoprotéine, α-fœtoprotéine, AFP, fétuine

Alpha-Foetoprotéine

L’alphafœtoprotéine (AFP) est une protéine produite normalement par le fœtus. Après la naissance, le niveau sanguin d’AFP baisse rapidement et demeure bas par la suite. Il augmente dans le sang de la mère pendant la grossesse. On utilise la mesure de l’AFP à l’âge adulte principalement comme marqueur tumoral (substance se trouvant naturellement dans le corps qui peut indiquer la présence d’un cancer si son dosage est élevé) et en combinaison avec d’autres tests dans le dépistage des trisomies en début de grossesse. Les résultats sont exprimés en microgrammes d’AFP par litre de sang (µg/L).

Une augmentation de l’AFP chez une personne non enceinte peut indiquer la présence d’un cancer du foie, des testicules ou des ovaires. Combiné à des tests d’imagerie, ce test peut permettre de détecter ces cancers à un stade plus précoce afin d’amorcer un traitement plus rapidement. Il peut aussi être demandé périodiquement pour suivre la réponse au traitement et évaluer les récidives. Des taux élevés d’AFP se retrouvent également chez des patients avec des maladies non cancéreuses du foie (hépatite virale, cirrhose, etc.), chez des individus avec des tumeurs du tube digestif et dans plusieurs pathologies bénignes. Un résultat positif au dosage de l’AFP n’est pas un diagnostic de cancer.

Les résultats peuvent varier d’un laboratoire à l’autre selon la technique de dosage utilisée. En cas de suivi, il est conseillé de faire exécuter les tests dans le laboratoire qui a produit le résultat initial.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C