Skip to contentSkip to navigation
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.
Veuillez noter qu’une maintenance de nos systèmes est en cours, ce qui affecte la disponibilité de certaines applications. La situation devrait être rétablie sous peu.
AcTG, anti-TG

Anti-thyroglobuline

Certaines maladies thyroïdiennes fréquentes surviennent lorsque le système immunitaire se dérègle et produit des anticorps contre sa propre glande thyroïde. Les anticorps anti-thyroglobuline (AcTG, anti-TG) et les anticorps anti-microsome (anti-TPO) sont les auto-anticorps les plus souvent mis en cause.

Les taux d’anticorps anti-thyroglobuline varient de la même façon que les taux d’anticorps anti-microsome (voir cette rubrique) et dans la majorité des situations, seule la mesure des anticorps anti-microsome est cliniquement justifiée.

La thyroglobuline est la composante la plus abondante des cellules de la thyroïde. La mesure de taux même très faibles de thyroglobuline permet de détecter la présence de tissu thyroïdien résiduel après traitement d’un cancer de la thyroïde (par chirurgie ou radiothérapie). Les anticorps anti-thyroglobuline présents dans le sang du patient sont alors susceptibles d’interférer avec la mesure des taux de thyroglobuline. Les taux d’anticorps ne permettent pas de déterminer si l’interférence a été positive ou négative et quelle a été son ampleur. Ils servent seulement à indiquer au médecin traitant la possibilité d’une telle interférence.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.