Skip to contentSkip to navigation

Électrophorèse des protéines sériques

Le sang contient un grand nombre de protéines aux fonctions différentes. L’électrophorèse des protéines fournit une estimation des principales protéines présentes, en particulier des différentes classes d’immunoglobulines ou anticorps (IgG, IgA et IgM). D’autres classes de protéines comme l’albumine, les alpha et beta—globulines fourniront pour leur part des informations sur le fonctionnement du foie, les situations de pertes anormales de protéines via les reins (syndrome néphrotique) ou les intestins (entéropathie exsudative), les carences nutritionnelles (toutes les fractions de protéines en baisse), la présence de protéines dites « de phase aiguë » (tous les processus inflammatoires), etc. Une interprétation des résultats de l’électrophorèse des protéines par un biochimiste apparaît toujours au rapport et proposera, selon la situation, des tests permettant de mieux cerner la condition médicale : immunofixation des protéines ou mesure des chaînes libres kappa et lambda lors de la suspicion d’un myélome multiple, mesure spécifique des protéine pertinentes en présence d’autres anomalies (déficit en alpha-1-antitrpypsine, hypoalbuminémie, complément C3/C4, marqueurs spécifiques de l’inflammation, etc.). Voir également les informations relatives à chacune des fractions observées lors de l’électrophorèse des protéines.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.