Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Anti-cellules pariétales

Le système immunitaire est chargé de nous défendre contre des agressions provenant de cellules et organismes étrangers : bactéries, virus, etc. Souvent, le système immunitaire se dérègle et identifie certains de ses propres tissus comme étrangers. La production d’anticorps contre ses propres tissus est à l’origine d’un grand nombre de maladies « auto-immunes » comme l’arthrite rhumatoïde, le lupus, le diabète juvénile, etc. Lorsque le système immunitaire produit des anticorps contre les cellules de la paroi de l’estomac (cellules pariétales), il y a, entre autres, baisse de sécrétion du facteur intrinsèque, une protéine essentielle à l’absorption intestinale de la vitamine B12. Un déficit en vitamine B12 entraîne à son tour une baisse de production des globules rouges par la moelle osseuse, ce qui cause une anémie dite « pernicieuse ». 

Un résultat négatif n’élimine pas complètement la possibilité d’une anémie pernicieuse : la recherche d’anticorps anti-cellules pariétales est négative chez au moins 10 % des individus atteints d’anémie pernicieuse. Un résultat positif peut se retrouver également chez 50 % des individus souffrant d’une gastrite (inflammation de la paroi de l’estomac), chez 30 % de ceux souffrant d’une thyroïdite (inflammation de la glande thyroïde) et dans une grande variété d’autres atteintes auto-immunes. La recherche d’anticorps anti-facteur intrinsèque s’avère plus utile dans ces situations.

Mot de la semaine

Zone chaude

Une zone chaude, ou zone rouge, est une section d’un établissement (parfois un établissement en entier ou même le quartier d’une ville) où l’on retrouve un grand risque de contamination par des patients atteints d’une maladie infectieuse. Tout le personnel soignant pénétrant dans une zone chaude doit utiliser des mesures de protection appropriées. Par comparaison, on utilise les termes « zone froide » et « zone tiède » pour désigner respectivement les secteurs où l’on ne retrouve aucun individu infecté ou seulement des individus suspectés d’avoir une infection.

C