Skip to contentSkip to navigation
Codes FOX URO et OURO

Urobilinogène (analyse d’urine de routine)

L’urobilinogène provient de la transformation de la bilirubine, un produit de la dégradation de l’hémoglobine des globules rouges. L’urobilinogène est normalement éliminé dans les selles après passage par le foie et la vésicule biliaire. De petites quantités d’urobilinogène se retrouvent cependant dans une urine normale où elles contribuent à la couleur jaune typique du spécimen. Deux situations peuvent entraîner l’augmentation des taux d’urobilinogène dans l’urine : une atteinte du foie qui perturbe le passage normal de l’urobilinogène par le foie et la vésicule biliaire (hépatite virale, cirrhose du foie, obstruction de la vésicule biliaire par un calcul, etc.), ou encore surcharge d’urobilinogène due à la libération de quantités plus importantes d’hémoglobine (destruction d’un nombre anormalement élevé de globules rouges comme dans l’anémie hémolytique, l’anémie pernicieuse, etc.).

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C