Skip to contentSkip to navigation

Amas plaquettaires

Les amas plaquettaires se produisent lorsque les plaquettes sanguines responsables de la coagulation se collent les unes aux autres pour former des amas. La présence d’amas plaquettaires n’a pas de conséquence clinique autre que d’empêcher les instruments de bien effectuer le décompte des plaquettes sanguines.

Les amas plaquettaires ont tendance à se former lors de prélèvements difficiles et chez le petit nombre d’individus (environ 1/2000) dont les plaquettes réagissent avec l’anticoagulant EDTA des tubes à bouchon lavande. Lorsque le nombre de plaquettes mesuré par l’instrument est normal, la présence d’amas plaquettaires est sans grande signification clinique. Lorsque le nombre de plaquettes est inférieur à la normale, un dénombrement des plaquettes au microscope est automatiquement effectué pour s’assurer que le nombre de plaquettes abaissé n’était pas dû à la présence d’un grand nombre d’amas. Dans une telle situation, l’interprétation du nombre de plaquettes devra se faire à partir du décompte manuel.

Lorsqu’une interférence avec l’EDTA du tube à bouchon lavande est suspectée, il est recommandé de reprendre l’analyse sur un tube contenant du citrate, un autre anticoagulant retrouvé dans les tubes à bouchon bleu qui diminue considérablement le phénomène.

Mot de la semaine

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable se caractérise par des douleurs à l’intestin, ainsi que des ballonnements, des flatulences et des diarrhées. Les déclencheurs sont souvent les mêmes que pour la dyspepsie, et les douleurs sont provoquées par la vitesse à laquelle les aliments progressent dans le côlon (trop lente ou trop rapide).

C