Skip to contentSkip to navigation

Acide folique et folates érythrocytaires

L’acide folique est une vitamine essentielle. La mesure du taux d’acide folique est presque toujours prescrite en même temps que celle de la vitamine B12, en particulier aux personnes souffrant d’une forme d’anémie caractérisée par des globules rouges anormalement gros (anémie macrocytaire) ou présentant une neuropathie (atteinte des cellules nerveuses). Les farines vendues en Amérique du Nord étant obligatoirement enrichies d’acide folique, tous les produits qui en contiennent contribuent à fournir un apport suffisant en acide folique, à de rares exceptions près. La mesure de l’acide folique et de la vitamine B12 permet indirectement d’évaluer le statut nutritionnel des individus de certains groupes susceptibles de présenter une carence (malnutrition chez les personnes âgées vivant seules ou alcooliques, malabsorption intestinale chronique, etc.). Elle permet également d’évaluer l’efficacité d’un traitement prescrit pour pallier une carence en vitamine B12 ou en acide folique.

Un taux sérique d’acide folique élevé n’est pas significatif. Par contre, un taux d’acide folique abaissé, accompagné d’autres signes d’anémie macrocytaire, confirme une carence en acide folique. Le taux sérique d’acide folique dépend de l’apport alimentaire récent. Dans certaines situations, un taux normal peut ne pas refléter la quantité réelle d’acide folique mis à la disposition des cellules. Le cas échéant, il est préférable d’établir le dosage d’acide folique dans les globules rouges (folates érythrocytaires).

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D.