Skip to contentSkip to navigation
IgG anti-Toxoplasma gondii, IgM anti-Toxoplasma gondii

Toxoplasmose IgG

La toxoplasmose est une infection causée par un parasite. Le test détecte les anticorps produits en réponse à une infection ancienne ou récente par le parasite. Lors d’une infection, l’organisme produit d’abord des anticorps IgM mesurables dans le sang en 1 à 2 semaines post-infection. Quelques mois plus tard, les IgM deviennent indétectables et ont été remplacés par des anticorps de type IgG qui vont persister pendant le reste de la vie de l’individu. Les IgM peuvent réapparaître en cas de réactivation de l’infection ou d’infection chronique. La détection de la toxoplasmose est particulièrement importante chez la femme enceinte à cause du risque élevé (30 à 40 %) de transmettre l’infection au fœtus. La toxoplasmose fœtale peut entraîner des fausses-couches, des morts fœtales et des complications nombreuses (retard mental, cécité, surdité, etc.).

Des IgM et IgG négatifs indiquent que la personne n’est pas immunisée contre la toxoplasmose et qu’advenant une infection en début de grossesse, elle pourrait transmettre le parasite au fœtus. Un IgG positif indique que la personne est immunisée et ne risque pas de transmettre l’infection au fœtus. Si les IgM sont également positifs, l’infection est récente. Des IgG négatifs accompagnés d’IgM positifs confirmés indiquent une infection récente. Les résultats équivoques devraient être confirmés sur un nouveau spécimen 3 semaines après le premier.

Mot de la semaine

Molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection cutanée causée par un virus appartenant à la famille des poxvirus.

C