Skip to contentSkip to navigation
DHT

Dihydrotestostérone

Ce test permet d’étudier les causes rares d’hypogonadisme (hyposécrétion des glandes génitales) chez l’adulte et de pseudohermaphrodisme (anomalie congénitale de la différenciation sexuelle) chez l’enfant, ainsi que certaines formes d’hirsutisme (développement excessif du système pileux) ou de virilisme (état d’une femme qui présente des caractères sexuels secondaires masculins) chez la femme.

Dans la grande majorité des situations cliniques, les taux de testostérone totale ou les fractions de testostérone libre/biodisponible fournissent une image adéquate de l’activité de la testostérone au niveau des tissus. Pour que la testostérone soit active dans la cellule, elle doit obligatoirement être transformée en dihydrotestostérone (DHT). La protéine responsable de cette activation se nomme « 5-alpha-réductase ». Pour des raisons génétiques, les taux de 5-alpha-réductase sont anormalement bas chez certains enfants, ce qui peut entraîner une absence (pseudohermaphrodisme) ou un retard de développement sexuel, malgré la présence de taux normaux de testostérone. La mesure simultanée des taux de testostérone et de dihydrotestostérone peut être particulièrement utile dans ces cas.

Mot de la semaine

Vitamine D

La vitamine D est essentielle à une bonne santé osseuse et possiblement à d’autres fonctions importantes dont une protection contre des maladies autoimmunitaires et des cancers. Ce test mesure les réserves totales de vitamine D3 (produite par l’exposition au soleil et retrouvée dans les suppléments d’origine animale) et D2 (d’origine végétale, retrouvée dans la plupart des suppléments). Une faible exposition au soleil, certains médicaments, de la malnutrition ou malabsorption intestinale constituent les causes les plus fréquentes de déficience en vitamine D. 

C