Skip to contentSkip to navigation
COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Santé A à Z  —  4 minutes

Retards de diagnostic, faites preuve de vigilance

26 mai 2020
Équipe Biron
info@biron.com

Nous avons tous constaté les effets collatéraux de la COVID-19 sur les soins de santé. Pour mieux répondre aux besoins liés à la pandémie, les autorités gouvernementales ont demandé de reporter un grand nombre d’opérations chirurgicales et de traitements en milieu hospitalier. Le nombre d’interventions non urgentes qui ont été reportées à cause de la COVID-19 atteindrait les 100 000 cas au Canada (1). Au Québec, quelque 700 cancers n’auraient pas été opérés dans les délais prescrits par le ministère de la Santé, toujours à cause de la pandémie (2).

Les tests diagnostiques n’y échappent pas : aux États-Unis, comparativement à 2019, on a noté en mars dernier une baisse de 90 % des rendez-vous de dépistage de trois cancers importants : le cancer du col de l’utérus, du côlon et du sein. Bien que nous ne disposions pas de données précises, il est fort probable que des baisses très importantes aient également été enregistrées au Québec (2).

Les effets individuels de tous ces retards ne se feront sentir que dans quelques années, alors que certaines autorités sanitaires s’attendent à une baisse de 5 à 10 % des taux de survie au cancer (3).

Des cardiologues et neurologues québécois rapportent que des patients victimes d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral ne se présentent pas dans les urgences hospitalières par crainte d’attraper la COVID-19, ce qui fait d’eux de véritables bombes à retardement [4]. Rien n’indique que les mesures de distanciation sociale contribueront à réduire le nombre d’ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang). Il est également probable que plusieurs contaminations survenues juste avant la période de confinement tarderont à être diagnostiquées et traitées [5].

Que pouvons-nous y faire ? 

La réponse à la pandémie de la COVID-19 causera inévitablement des retards dans les opérations et traitements jugés moins urgents. À titre individuel, nous n’y pouvons pas grand-chose. Mais la pratique médicale ne s’est pas arrêtée pour autant. À défaut de pouvoir permettre autant de visites en cabinet, plusieurs cliniques offrent des téléconsultations [6] pendant que des réseaux de radiologie et certains centres de prélèvement fonctionnent sur rendez-vous. N’hésitez pas à vous y présenter, votre médecin sera en mesure d’assurer le suivi. Il en va de votre santé !

Fréquence de dépistage de routine recommandé:

Problème de santé Fréquence de dépistage recommandé Test(s) de dépistage
Cancer du col de l'utérus Aux 2 à 3 ans pour les femmes de 21 à 65 ans (7) Test Pap (cytologie) en milieu liquide pour le dépistage du VPH et du cancer de l'utérus
Cancer du colon Aux 2 ans pour les individus de 50 à 74 ans (8) Test immunochimique de recherche de sang dans les selles pour faciliter le dépistage du cancer du côlon
Cancer du sein Aux 2 ans pour les femmes de 50 à 69 ans (9) Mammographie
Cancer de la prostate À discuter avec son médecin Dosage de l’antigène prostatique spécifique – APS
Diabète Aux 3 ans pour les individus de plus de 40 ans (10) et aux 6 à 12 mois pour les individus plus à risque Hyperglycémie provoquée, Mesure des taux de glucose sanguin (glycémie) et Hémoglobine glyquée (HbA1C)
Maladies cardiovasculaires À tous les ans si votre facteur de risque de Framingham est égal ou supérieur à 5% (11) Bilan lipidique (LDL cholestérol, HDL cholestérol, triglycérides, cholestérol non HDL, apolipoprotéine B)
Infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) Après avoir eu des rapports sexuels non protégés Dépistage des ITSS

Ces recommandations générales peuvent varier. Votre médecin sera en mesure de vous indiquer la fréquence recommandée à votre situation.

Pour du soutien professionnel, nous sommes là pour vous aider.

Nous offrons une gamme de services qui peuvent aider votre médecin à poser un diagnostic rapide et précis et ainsi déterminer le bon traitement pour vos problèmes de santé.

Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à contacter le service à la clientèle de Biron Groupe Santé au 1 833 590-2714.

  1. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1697471/arriere-100-000-operations-chirurgicales-covid
  2. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1697471/arriere-100-000-operations-chirurgicales-covid
  3. https://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045(20)30243-6/fulltext#coronavirus-linkback-header
  4. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1693406/coronavirus-crise-cardiaque-urgence-covid-infarctus-avc
  5. https://www.thedenverchannel.com/news/national/coronavirus/health-experts-say-covid-19-has-caused-decline-in-access-to-std-testing
  6. https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/les-medecins-de-famille-fideles-au-poste-d508b4a4572625de4fc1c63da069d331
  7. https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/depistage-et-offre-de-tests-de-porteur/depistage-du-cancer-du-col-uterus/
  8. https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/depistage-et-offre-de-tests-de-porteur/depistage-du-cancer-colorectal/
  9. https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/depistage-et-offre-de-tests-de-porteur/programme-quebecois-de-depistage-du-cancer-du-sein/
  10. https://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete/ressources/pour-les-professionnels/depistage-et-diagnostic-du-diabete/
  11. https://www.ccs.ca/images/Guidelines/PocketGuides_EN/Lipids_Gui_2016_FR.pdf