Skip to contentSkip to navigation
Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles, RSOSé

Test immunologique fécal (TIF)

Ce test est utilisé pour aider à la détection des adénomes (tumeurs bénignes) et du cancer colorectal, de même que pour identifier les personnes qui devraient passer une coloscopie.

Les gros polypes, les adénomes et les cancers colorectaux laissent échapper de petites quantités de sang dans l’intestin, mais celles-ci sont trop faibles pour être détectées à l’œil nu. La recherche de sang dans les selles par technique immunologique permet de détecter ces très petites quantités de sang, et ce, sans interférence avec les médicaments ou les aliments ingérés. Un seul échantillon permet de détecter environ 65 % des lésions importantes du côlon. La répétition du test sur une base régulière, idéalement tous les ans, permet d’augmenter ce taux de détection.

Un résultat positif indique une probabilité d’environ 25 % que la coloscopie révèle une lésion significative (gros polype ou adénome); lésion qui pourra être retirée lors de l’examen. La probabilité d’un cancer colorectal est d’environ 2,5 % (1 chance sur 40). Un résultat négatif n’indique pas l’absence de toute lésion, mais, chez les individus à risque moyen, il permet de reporter la coloscopie à plus tard.

Mot de la semaine

Rubéole IgG

Lorsque l’organisme est infecté par le virus de la rubéole, il se défend en produisant en séquence deux types d’anticorps : d’abord des IgM qui apparaissent 3 à 7 jours après l’apparition des symptômes et sont présents pendant quelques semaines, puis des IgG qui apparaissent quelques jours après les IgM et vont perdurer pendant toute la vie. Les IgG confèrent l’immunité à long terme, que ce soit suite à une infection antérieure au virus ou suite à une vaccination.

C